Problématique

ab10
ab11
ab16
ab12
belc

L’ambition du colloque GUERRE CIVILE ESPAGNOLE ET BANDE DESSINÉE est de réfléchir sur les représentations de la guerre civile espagnole par la bande dessinée afin de mieux appréhender la valeur patrimoniale, mémorielle, esthétique et symbolique de ce corpus.
Ce colloque est l’aboutissement d’une série de travaux du laboratoire du CELIS de l’Université Blaise- Pascal et d’une collaboration avec le CIBDI, reconnu pour ses actions culturelles, scientifiques, documentaires et patrimoniales autour de la bande dessinée. Le fait qu’il ouvre ses portes à un colloque international sur la guerre civile espagnole marque la volonté de cet établissement au rayonnement international d’inscrire la guerre civile espagnole comme un corpus représentatif de la bande dessinée.
Le colloque s’inscrit également dans un contexte historiographique de recherche sur une nécessaire réévaluation des corpus, 80 ans après le début du conflit, en particulier ceux portant sur l’image et la mémoire de la guerre civile espagnole (peinture, affiche, dessin, bande dessinée, photographie, cinéma documentaire, court-métrage…). La recherche sur la Guerre Civile espagnole se doit d’intégrer les travaux sur le corpus bédéistique.
Une des particularités de ce conflit fut son internationalisation et ce qui demeure pour les Espagnols la “ Guerre Civile ” reste pour la mémoire collective des autres pays la “ Guerre d’Espagne ”, événement essentiel, prélude de l’événement majeur que fut la Deuxième Guerre mondiale. Ainsi, ce colloque a pour ambition d’analyser la production espagnole mais également la production internationale, qui représente 50 % des albums et plus de 40 % de pages de bandes dessinées consacrées au conflit espagnol. France, Italie, Argentine et USA sont les pays les plus intéressants à ce titre.
Entièrement consacré à la représentation de la guerre civile dans la bande dessinée (y compris la bande dessinée de tranchées et de presse, le roman graphique, le comic book, le manga…), le parti pris est de balayer la plus ample période chronologique de 1936 à nos jours :
1. l’écriture de la guerre d’Espagne par la bande dessinée en temps de guerre.
2. l’écriture de la guerre d’Espagne par la bande dessinée après la guerre : La période franquiste ; de 1975 aux années 2000. Il conviendra de sonder et d’analyser les fluctuations dans le temps des thématiques, des discours et des graphismes. De nombreuses études ont démontré l’existence d’un phénomène contradictoire de récupération du passé et de volonté d’oubli collectif de cette guerre. Une attitude qui s’est infléchie dans les années 90 où le thème réapparaît dans les arts et la littérature.
3. l’actualité de la Guerre Civile espagnole : constatant depuis les années 2000, un regain d’intérêt pour le sujet dans la bande dessinée et à la faveur d’une bande dessinée qui élargit ses horizons génériques (BD-reportage, bande dessinée sociale, autobiographie, bande dessinée d’art, roman graphique…) de nombreux auteurs se lancent dans un travail de création ou se mêlent enquête, témoignage, reconstitution historique, fictionnalisation, recherche graphique et plastique.  Peu à peu, la bande dessinée explore, exhume parfois les histoires particulières ou collectives. Quelle puissance de feu lui prête-t-on eu égard à sa propre évolution et maturation? Quel discours sur la guerre civile construisent les productions actuelles de la bande dessinée ? Le colloque aura la particularité de s’intéresser au très récent phénomène du retour sur une guerre dont l’histoire a été escamotée et qui refait surface dans la production bédéistique en Espagne mais également hors de l’Espagne.
Le colloque a ainsi pour objectif de répondre aux questions suivantes : quelles lectures la bande dessinée donne-t-elle de la Guerre Civile Espagnole ? Selon quelles modalités ? Document historique ou objet culturel mémoriel, qu’apporte cet important corpus que représente la bande dessinée « de » et « sur » la guerre d’Espagne ?
Trois axes se dégagent :
• l’évolution des productions et du regard sur la guerre espagnole, depuis le temps de la guerre jusqu’à aujourd’hui,
• les différences de perception du conflit dans les différents pays (notamment en Espagne, en France et en Amérique Latine)
• la bande dessinée en tant qu’objet littéraire et historique rapporté au conflit.