Benoît MITAINE

RÉSUMÉ DE LA CONTRIBUTION

fr1 es2 en2
Sous le règne de la terreur. Mémoire de la répression franquiste dans la bande dessinée espagnole postfranquiste.

Miguel Núñez. Mil vidas más (2010) de Miguel Núñez, Pepe Gálvez et Alfonso López et Un médico novato (2014) de Sento font partie des bandes dessinées les plus remarquables sur la guerre civile espagnole et le franquisme. S’agissant d’adaptations de mémoires, celles de Miguel Núñez d’un côté (La revolución y el deseo, 2002) et de Pablo Uriel de l’autre (No se fusila en domingo, 2005), ces œuvres seront étudiées sous de multiples focales : celle de l’histoire, de l’autobiographie, de l’adaptation et aussi de l’esthétique. Parce que ces bandes dessinées allo/auto/biographiques sont issues de témoignages, parce qu’elles sont des pièces d’histoire fictionnalisées et parce qu’elles contribuent à l’effort de récupération de la mémoire historique des vaincus de la guerre civile espagnole, il conviendra d’abord de rappeler la nature particulière du contexte de production de ces textes afin de bien souligner qu’en Espagne la question de la guerre civile reste un sujet politiquement brulant. Cela pour rappeler que l’esthétique n’est bien souvent que le reflet de la dimension éthique qui habite les œuvres sur la guerre civile ou la dictature. Suite à cela, l’analyse portera sur les liens qui relient les adaptés et leurs adaptateurs ainsi que sur les stratégies adaptatives adoptées pour transformer ces autobiographies en bandes dessinées. Enfin, et parce qu’elle occupe une place centrale dans notre corpus, la question de la répression franquiste qui baigna de sang l’Espagne entre 1936 et 1945 et qui la fit entrer sous le règne durable de la terreur tiendra lieu de troisième et dernière partie.

BIONOTE

Benoît Mitaine es profesor titular (Maître de Conférence) en el departamento de español de la universidad de Borgoña (Dijon, Francia). Trabaja sobre la narrativa española contemporánea y en particular la literatura gráfica. Además de ser traductor de varias obras de F.H. Cava, Keko y Pablo Auladell al francés, es autor de varios artículos sobre el cómic español y es uno de los autores del Lexique bilingue des arts visuels français-espagnol (París, Ophrys, 2011). Es asimismo el editor de Lignes de front. Bande dessinée et totalitarisme (con V. Alary, Ginebra, Georg, 2011), de Autobio-graphismes : bande dessinée et représentation de soi (con V. Alary y D. Corrado, Ginebra, Georg, 2015) y de Bande dessinée et adaptation (con I. Schmitt y D. Roche, Clermont Ferrand, PUBP, 2015). En la actualidad, prepara las actas de una jornada de estudio recientemente organizada en Dijon (septiembre de 2016) sobre lo informe/deformado en las artes visuales.